Tout fidèle lecteur est à n'en point douter d'un caractère jovial, il est convivial, assoiffé de savoir et, bien entendu, toujours souriant.

Toujours ? sans doute pas lorsqu'il effectue une photographie d'identité destinée à son passeport ou autre pièce d'identité officielle.

Est-ce parce qu'il s'y est pris au dernier moment et qu'il craint de ne pas avoir son précieux document avant la date de son voyage pour rejoindre sa belle-mère à l'autre bout du monde ? Ou est-ce seulement l'idée de retrouver sa belle-mère(1) ?

Non, c'est juste qu'il applique les consignes indiquées sur le document ad hoc.
Consignes photo identité

Mais au fait, pourquoi cette consigne farfelue et bien inhumaine de ne pas sourire pour les photos d'identité demandera sans doute la fille de la belle-mère(2) ?

C'est depuis 2005 que les spécifications de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale imposent aux habitants de 188 pays membres de ne pas sourire. En fait, le texte officiel proscrit « de sourire de façon trop prononcée », non par méchanceté, mais pour une raison technique, avec la mise en place des passeports biométriques.

Ces derniers contiennent de fait une puce qui enregistre vos empreintes et… votre photo, la même que celle qui figure de manière visible sur le document. Alors pourquoi aussi sur la puce ? Pour permettre une reconnaissance faciale numérique.

Or « le sourire altère la position et la structure des yeux et du nez, qui sont les trois principaux points d'identification caractérisant un visage, en utilisant 128 points de comparaison », est-il précisé par Thales Security and Supervision.
Paradoxalement, barbe et coupe de cheveux interfèrent très peu sur cette reconnaissance automatisée.

La biométrie est la science consistant à reconnaître une personne par ses empreintes biologiques : doigt, main, œil ou visage. Dans l'union européenne, c'est le visage qui a été sélectionné pour authentifier les pièces d'identité.

Les puristes se référeront à l'annexe « A » du « Biometrics deployment of machine readable travel documents », publié le 21 mai 2004 par l'OACI indiqué supra.

Passeport

C'est encore là qu'il est demandé de regarder l'objectif de face, de garder les yeux ouverts et non couverts par des cheveux, de ne pas avoir de lunettes teintées, de ne pas porter de couvre-chef ou de « symboles religieux couvrant le visage » tel qu'un voile islamique et d'être seul sur le cliché.

Tout faux !

Mais que le lecteur se rassure, il a bien le droit de sourire en lisant l'article, pour toute la journée. Sauf, bien sûr, si c'est juste avant de prendre son avion. C'est alors dans son cœur qu'il cachera le sourire dont il prive le policier et le douanier…


  1. (1) Bon, la mienne était charmante…
  2. (2) La belle-sœur donc, pour ceux qui suivent. Et c'est ici « du vécu » quant à l'origine de la question !