Tout fidèle lecteur omnilogiste serait désespéré de voir le site qu'il consulte chaque jour être saboté.

Mais au fait, pourquoi donc ce mot saboté ?

Il est bien évident qu'une allusion est manifeste avec les chaussures de nos ancêtres. L'origine du mot sabot est d'ailleurs inconnu. On en trouve toutefois trace dès le XIIe siècle, sous les formes de sabot ou çabot, selon les régions.
Beaux sabots

Le mot est très usité au XVIe siècle.

Bien, mais le sabotage dans tout ça ?

Eh bien c'est dans le monde de l'essor industriel des XVIIIe et XIXe siècles qu'il faut chercher.

description

L'invention du métier à tisser Jacquard en 1801 à Lyon en est un parfait exemple. Les ouvriers en soierie, fort mécontents de l'invention qui rendait inutile l'emploi de leurs enfants pour s'introduire dans les anciens métiers à tisser pour les réglages et la maintenance, utilisèrent alors leurs sabots qu'ils lançaient dans la complexe mécanique des nouveaux métiers automatiques, qu'ils dégradaient ainsi.

Il en fut de même lors de l'arrivée des pétrins en boulangerie, pour en dégrader la pignonerie.

Mais par la suite, c'est le droit de grève qui permettra au monde ouvrier de manifester son opposition, sans avoir à abîmer ses belles chaussures…