La Campagne des Quatre Nuisibles (打麻雀运动 pour les intimes) est l'une des toutes premières campagnes lancées par Mao Tsé-Tung (1893-1976), entre 1958 et 1960. Mao Tsé-Tung… Rappelez-vous, cet homme politique chinois a fondé la République Populaire de Chine en 1949. « République Populaire de Chine » : quel nom plein de promesses ! Ce fut pourtant un régime communiste autoritaire qui fit en son temps des millions de morts…

Mais revenons-en à notre campagne des Quatre Nuisibles : elle s'inscrit dans la politique du Grand Bond en Avant censée moderniser la Chine et la rendre plus forte. Les « quatre nuisibles » désignés par la campagne de propagande sont en réalité les rats, les mouches, les moustiques, et les moineaux que Mao veut à tout prix exterminer pour accroître la productivité de l'agriculture. À la limite, éradiquer les rats, les mouches et les moustiques, ça peut facilement se comprendre… Mais pourquoi les moineaux ? C'est gentil, un moineau ! Certes, mais ils ont également la fâcheuse manie de se nourrir de céréales, privant par la même occasion les chinois d'une denrée précieuse…

Et c'est donc parti pour une éradication massive des oiseaux ! Outre la destruction des nids et des œufs, le peuple chinois a pour consigne de faire sans cesse du bruit pour faire peur aux volatiles. Un vacarme assourdissant et incessant fait de claquements de casseroles et d'entrechoquements de bouts de bois s'élève des quatre coins de la Chine. Effrayés par cette agitation peu habituelle, sans aucun moyen de se poser, les oiseaux meurent d'épuisement et on les voit tomber du ciel par dizaines.

Le procédé peut paraître abject mais, après tout, le peuple est persuadé de tuer des animaux nuisibles qui ravagent leurs récoltes… C'est donc pour la bonne cause ! C'est bien simple, quelques mois à peine après le début de la campagne, la totalité des oiseaux a disparu de Chine…

Affiche de propagande de la campagne des Quatre Nuisibles de Mao Tsé-Tung

Ce que Mao ignorait sans doute, c'est que, lorsque l'homme touche à l'équilibre d'un éco-système, les conséquences sont souvent catastrophiques… Et la Campagne des Quatre Nuisibles n'échappe pas à la règle. Les autorités chinoises se sont rendues compte, mais bien trop tard, que les oiseaux avaient certes coutume de manger quelques graines, mais également beaucoup d'insectes et de vermines. Libérés de leurs prédateurs, les insectes se mettent à pulluler et à ravager les récoltes… Le problème est accentué par l'industrialisation irraisonnée du pays et les conséquences sont terribles : la Grande Famine s'abat sur la Chine, et plus de 30 millions de Chinois mourront de faim.

La morale écologiste de cet épisode ? Elle est évidente : laissons donc nos petits moineaux voler en paix !