Bonjour à vous. Aujourd'hui, je vais vous prouver que vous pouvez faire de l'ornithologie sans sortir de chez vous, simplement en regardant des objets du quotidien(1).
Vous ne me croyez pas ? Vous avez raison. Cette méthode scientifiquement douteuse répond au gracieux nom de « paradoxe de Hempel », et parfois à celui d' « ornithologie en chambre ».

Passons aux choses sérieuses. Pour bien comprendre les rouages de notre problème, je m'en vais vous disséquer la bête sous vos yeux(2).
Considérons l'affirmation « Tous les corbeaux sont noirs ». Cela vous paraît évident, mais rigoureusement parlant, comment peut-on le savoir ?
Ma foi, c'est pas la mer à boire : il suffit d'aller observer des corbeaux et de vérifier s'ils sont noirs. Tout corbeau bleu, vert ou rose fluo suffit pour réfuter notre proposition. En revanche, tout corbeau noir nous conforte dans cette affirmation.

Bien. Maintenant nous allons nous servir de la logique, une discipline partagée par tous les êtres humains.
Considérons donc la relation :

\(corbeau \rightarrow noir\)(3)

Vous avez probablement appris si vous avez été suffisamment attentif en cours de mathématiques que si « A \(\rightarrow\) B », alors « non B \(\rightarrow\) non A ». C'est du postulat pure souche, c'est admis et de toute façon, le bon sens ne se démontre pas.

Par conséquent :

\((corbeau \rightarrow noir) \leftrightarrow (Non noir \rightarrow non corbeau)\) (4)

Cette précédente relation est équivalente à la première. Or, ça tombe bien, c'est celle que l'on souhaite démontrer. Donc pour prouver que « tous les corbeaux sont noirs », il suffit de prouver que « tous les objets non-noirs sont des non-corbeaux ». C'est la même chose.

Et donc ? Hé bien c'est parti, on va appliquer la même méthode puisqu'elle a l'air de bien marcher : on va chercher des objets non-noirs, et, s'il ne s'agit pas de corbeaux, on en conclura notre hypothèse s'en trouve renforcée.
Par conséquent, cela ira également dans le sens de notre hypothèse de départ. Vous suivez toujours ?

En conclusion, chaque fois que vous observez un crayon bleu, vous avez sous les yeux une preuve supplémentaire que tous les corbeaux sont noirs. Vous pouvez maintenant révolutionner le monde de la science et épater vos amis. Toutes mes félicitations !

Vous êtes convaincus ? Non hein, on est bien d'accord… ce paradoxe (5) se montre odieusement contre intuitif, et il semblerait justement que notre intuition soit sur la bonne voie(6).

C'est pourquoi nous étudierons dans un prochain article les failles de cette démonstration, et les façons de résoudre le problème. Sauvons l'honneur de nos valeureux biologistes (7) !


  1. (1) Ce qui, reconnaissez-le, ne serait pas pour déplaire aux scientifiques.
  2. (2) Un de mes grands fantasmes est de dire un jour « scalpel » à un assistant situé à côté de moi.
  3. (3) Je ne vous ferais pas l'offense de vous expliquer ce que signifie cette flèche à sens unique.
  4. (4) Je ne vous ferais pas l'offense de vous expliquer ce que signifie cette flèche à double sens.
  5. (5) Qui n'en est pas un puisque la démonstration n'aboutit pas réellement à une contradiction.
  6. (6) Une fois n'est pas coutume.
  7. (7) Vous imaginez tous les décennies de recherche piétinées par cette méthode affreusement simple ?

Cet article vous a plu ? Courez lire la suite !