Avant de répondre à cette question, il convient de s'accorder sur ce qu'on appelle « le monde ».

Une première définition du monde est la planète Terre. Notre globe chéri, et tout ce qui se trouve dessus : le noyau, les couches terrestres, les océans, les montagnes, les différentes strates de l'atmosphère, et bien sûr les humains et leurs constructions. Nos atomes proviennent de la Terre (qui eux-mêmes datent de la formation du Soleil – rappelons-nous que nous ne sommes que des poussières d'étoiles). Ainsi, tout ce qui nous compose participe de la masse de la Terre.

Comment calculer la masse totale de la Terre (M) ?
En pratique, il est possible de calculer GM avec une grande précision (G étant la constante de gravitation de Newton). Mais G étant elle-même peu précise, la masse totale de la Terre n'est qu'une estimation à la précision relative. À partir de la troisième loi de Kepler relative au mouvement d'un satellite autour de la terre, G(M+Ms)=4 \pi ^2 \frac{a^3}{\tau^2}, et d'un satellite donné, on peut estimer GM, à condition que la masse du satellite soit négligeable devant celle de la Terre. Pour des valeurs de G estimées à 6.673 × 10-11 m3 kg-1 s-2, on obtient alors une masse du monde de 5 × 1024kg.

Est-ce la seule définition du « monde » ? Finissons-en avec les considérations astronomiques. Le monde, c'est d'abord les hommes. Quand « on retrouve du monde », ou qu'il « y a du monde », on ne parle que d'êtres humains. Qui supporterait que l'homme ne soit qu'une fraction infime de la masse d'un rocher ? Le monde a une masse, et cette masse n'est autre que celle des hommes et femmes qui le composent. La conscience est un poids, qui est porté par l'humanité, pas par un tas de cailloux. La planète a beau être largement plus massive que nous, nous sommes les seuls à peser véritablement dans l'univers. Posons l'humanité sur la balance.

Partons du modèle suivant : gageons que le français moyen est représentatif du poids moyen de l'humanité. C'est faux, mais tous les modèles sont faux, par définition. De plus, cette hypothèse flatte l'ego du lecteur tout en me facilitant le calcul. En ceci, c'est un modèle parfait.
Donc, le poids humain moyen est de 69.9kg. Nous sommes (le 05 juin 2012) 7 050 735 569 êtres humains sur Terre, à quelques bébés et vieillards près. Le monde pèse donc 7 050 735 569 × 69.9 = 490 731 195 602,4 kg. L'humanité est lourde, voire obèse. Il serait intéressant de calculer de combien de millimètres se déplacerait la lune si l'humanité disparaissait du jour au lendemain, allégeant d'autant de milliards de kilos la masse de la Terre.

Est-ce tout ? On peut également parler du monde comme l'ensemble de l'univers dans lequel on évolue. Cet article, « combien pèse le monde ? », évolue dans l'univers de ce site et n'en sortira probablement pas. Qu'est-ce que l'astronomie, ou l'humanité, pour une page internet ? Le monde n'est qu'une succession de liens, d'articles, d'auteurs, et de commentaires. Combien pèse ce monde ?

Partons du modèle suivant : gageons qu'on imprime chaque page d'omnilogie. fr sur une feuille A4. Le grammage le plus courant étant de 80g/m², 16 feuilles de papier A4 pèsent 80g. Une feuille représente donc 5g.
Il y a (le 05 juin 2012) 2140 pages sur omnilogie. fr. Le monde qui entoure cet article pèse donc 5 × 2140 = 10,7kg. Le petit poids de la connaissance…

Il reste encore une interprétation, celle du solipsisme. La position solipsiste est celle dans laquelle il n'existe pas de monde en tant que tel, mais où tout l'univers qui entoure la conscience est création de l'esprit. Dans ce cas, le « monde » n'a comme poids que celui de notre conscience. La question devient alors : combien pèse votre conscience ? Personnellement, ma conscience est légère. Et la vôtre aussi, puisqu'elle n'existe pas ailleurs que dans la mienne. Concluons donc cet article avec une heureuse constatation : le monde ne pèse rien tant que je vais bien.