Bien que quasiment disparus de nos vies à cause du numérique, de nos jours les disques vinyle retrouvent leurs lettres de noblesse. Ces disques, constitués de polychlorure de vinyle (oui, du PVC), sur lesquels sont enregistrés vos vieux tubes préférés (ou ceux de vos parents ou grands-parents pour les plus jeunes) ont des sillons dans lesquels on trouve des bosses et des creux.

Mais comment peut-on retranscrire la musique enregistrée dessus ?

Zoom sur un disque vinyle
Zoom sur un disque vinyle

La pointe de lecture va osciller en fonction des reliefs, causés par ces bosses et ces creux, ce qui va générer un signal électrique. Celui-ci apparaît grâce aux effets de champs magnétiques induisant les courants électriques. Par les lois de l'induction, le courant électrique dépend de champs magnétiques par rapport au circuit, d'où les variations du courant électrique lisibles par les enceintes.
Cependant le signal récupéré est trop faible pour être utilisé tel quel, il faut donc l'amplifier une première fois avec un préamplificateur (déjà intégré sur certaines platines).

Cependant, il y a plusieurs sources d'erreurs :

  • la tête de lecture n'est pas parfaitement centrée sur le sillon, de ce fait le signal ne peut être parfaitement restitué ;
  • les frottements entre la tête de lecture et le disque créent du bruit(1).

  1. (1) Pas au sens courant du terme, ici le bruit désigne un ensemble de signaux résiduels ne correspondant pas à l'information lue.