Maintenant que vous avez pu prendre la place de votre oncle Robert, le fameux magicien familial, vous aimeriez conserver votre place fraîchement acquise, non ? Je vais donc vous apprendre un nouveau tour afin que vous restiez le leader incontestable dans le domaine et d'être le garant d'une soirée réussie grâce à vos talents cachés. Non, ne me remerciez pas, attendez que je vous explique d'abord.

Cette fois, nous aurons besoin de 53 cartes – et toujours de votre cerveau, cela peut se révéler utile –, soit les 52 cartes normales et un joker. Dans ce tour, les cartes allant de 1 à 10 vaudront la valeur indiquée, le valet vaudra 11 points, la dame 12 et le roi fera 13. « Et le joker ? » vous inquiétez-vous, à bon escient. Cette carte ne vaut rien(1) et aura donc pour valeur 0.
Cette fois encore, je fais le tour afin d'avoir un exemple plus concret que si je vous laissais avec un amas de lettres incompréhensibles !

  1. Tout d'abord, vous devez trier vos cartes dans un ordre particulier. Je sais, c'est loin d'être passionnant, surtout si votre jeu est particulièrement mélangé, mais il faut le faire pour réussir ! La première étape consiste à faire une pile avec – dans cet ordre, les couleurs des cartes n'ont aucune importance – Joker, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, Valet, Dame, Roi. C'est fait ? Vous allez maintenant, après le roi, mettre les cartes suivantes : 1, reine, 7, valet, 8, 2, 5, 10, 3, 4, 6, et 9.
  2. Passons à l'étape suivante, qui consiste à faire tirer à votre « victime » six cartes parmi les cartes non triées, que vous placez à la suite du paquet que vous vous êtes escrimé à faire. Il vous reste alors 21 cartes, que vous mettez au-dessus du joker. Vous devez obtenir un paquet qui ressemble à ça – en partant de la première carte visible – si tout s'est bien passé :

    • les 21 cartes qui vous restaient après les différentes étapes ;
    • les 26 cartes que vous avez triées ;
    • les 6 cartes choisies par votre innocente victime.

    Attention : quand vous posez le paquet sur la table, vous devez voir la première carte face découverte, c'est-à-dire que vous devez être capable de lire le numéro. Sinon, votre tour échouera lamentablement et vous deviendrez la risée de votre oncle Robert(2).

  3. Faites couper votre paquet de cartes approximativement en deux – il faut que les deux moitiés(3) soient à peu près égales, des proportions comme « deux tiers / un tiers » ne fonctionneront pas ! La moitié supérieure du paquet ne nous intéressant pas dans ce tour, vous pouvez donc la ranger ailleurs et l'oublier. La première carte du second paquet a une certaine valeur que nous allons appeler entre nous a.
  4. Maintenant que vous avez votre carte a, vous allez placer cette dernière, ainsi que les trois suivantes, sur les emplacements en gras dans l'ordre(4). Avant de placer les cartes suivantes, enlevez 10 - a cartes du dessus de votre paquet, que vous glissez en dessous, puis vous comblez les vides avec celles qui vous viennent.

    (2) (5) (6) (7)
    (8) (9) (1) (10)
    (11) (12) (13) (4)
    (14) (3) (15) (16)

    Dans mon exemple, la carte située à la moitié se trouve être un 6. Je place donc le 6, le 7, le 8 et le 9. Ma carte a ayant pour valeur 6, je retire donc les 10 - 6 = 4 cartes après mon 9 et les glisse en dessous.

  5. Là arrive votre moment de gloire : vous pouvez affirmer que chaque ligne, chaque colonne et chaque diagonale de votre carré fait 21 + a. Laissez votre « victime » vérifier que c'est vrai, et voilà, vous venez de gagner un niveau dans l'estime familiale.

Normalement, vous admirez le prodige en demandant pourquoi ça fonctionne. Je vous explique :

  • Tout d'abord, pourquoi doit-on impérativement couper en deux ? Vous vous rendrez compte en regardant les cartes que vous tombez toujours(5) sur les cartes que vous avez triées au tout début. Étonnant ? Pas du tout, un peu de mathématiques servent à l'expliquer : vous avez classé 53 cartes, en coupant en deux, vous avez donc environ 26 cartes d'un côté et 27 de l'autre(6). Or, rappelez-vous : les 21 premières cartes sont des cartes « au hasard » et les suivantes appartiennent au paquet trié.
    Vous vous souvenez que je vous ai fait enlever le paquet du dessus ? C'est justement parce que nous ne connaissons pas leurs valeurs et donc que le tour est impossible avec elles ! Avec cette astuce, on est assuré d'avoir toujours des cartes dont la valeur est comprise entre 1 et 10.

  • « Mais concrètement, j'ai quelles cartes en main une fois que j'ai coupé le paquet initial ? » Déjà, vous avez fait partir toutes les cartes inconnues et vous tombez sur les 14 cartes classées dans l'ordre croissant. Logiquement, dans ces 14 cartes, il en reste 14 - a (dans mon exemple, il me reste donc 8 cartes de ce tas).
    Vous placez ensuite 4 cartes parmi ces 14 - a : il vous reste donc 10 - a cartes. Et regardez comme c'est magnifique, il se trouve que c'est exactement le nombre que vous devez enlever par la suite !

  • Vous avez donc entièrement retiré les cartes classées par ordre croissant et atteignez donc les 12 suivantes, soit pile le nombre qu'il faut pour combler les espaces manquants. « Mais attends, ne me prendrais-tu(7) pas pour un imbécile ? Pourquoi, en posant ces cartes, ça fonctionne toujours ‽ » Eh bien… Regardons précisément quelles cartes nous posons :

    M 1 12 7
    11 8 L 2
    5 10 3 O
    4 N 6 9

    Avant de nous lancer dans des mathématiques savantes – je serai bien incapable de suivre mon propre raisonnement si cela peut vous rassurer ! –, tentons de trouver la somme de chaque ligne(8) :

    • sur la première ligne, on a S = M + 1 + 12 + 7, c'est-à-dire que M = S - 20.
    • sur la deuxième ligne, nous avons alors L = S - 21.
    • à la troisième ligne, nous obtenons O = S - 18.
    • en dernière position, vous voyez se profiler le N = S - 19, non ?

    « Très bien, et alors ? » De là, on tente d'éliminer des inconnues(9) en exprimant tout en fonction de L qui est, je vous le rappelle, la première carte à poser. Cela nous permet de dire que M = L + 1(10), que notre N = L + 2 et, comme par hasard, que O = L +3.
    Comme notre L n'est pas fixé à la base, on vient de montrer qu'il peut prendre n'importe quelle valeur !

  • « Il n'y aurait pas arnaque par hasard ? Parce que si on prend un roi, on a 10 - 13, et ça ne correspond pas vraiment à une carte ! » Vous avez tout à fait raison, je vous remercie de suivre avec autant d'attention depuis le début. Mais rappelez-vous : le paquet de cartes doit être coupé en deux, c'est-à-dire que si vous avez un compas dans l'œil(11), vous devriez tomber sur un 6 ou un 7, qui correspondent respectivement à la 26ème et à la 27ème carte de votre paquet initial, ce qui nous laisse un peu de marge pour éviter les problèmes.

Maintenant que vous êtes au point, il ne vous reste plus qu'à trouver un assistant parmi vos jeunes cousins / neveux et nièces / amis / autre catégorie à disposition et à en mettre plein la vue à votre oncle Robert. Attention, ce nouvel article ne couvre toujours pas la jalousie familiale que vous pourriez rencontrer.


  1. (1) Vous vous rendrez rapidement compte que sa valeur nous importe peu !
  2. (2) Je m'excuse d'avance auprès des éventuels hommes prénommés Robert qui me liront qui se voient affublés d'une réputation d'ours mal léché.
  3. (3) Le pourquoi ce cette coupe vous sera révélé « incessamment sous peu » !
  4. (4) Ne mélangeons pas tout, laissons ces activités triviales pour les cuisiniers.
  5. (5) Sauf si vous ne coupez pas équitablement en deux, mais là, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-même !
  6. (6) Je vous déconseille fortement de couper une carte en deux pour avoir le compte exact, cela la rend difficilement réutilisable par la suite.
  7. (7) Rappelez-vous qu'entre nous, vous pouvez me tutoyer.
  8. (8) Évidemment, si vous comptez le faire en utilisant les colonnes, vous pouvez.
  9. (9) Attention, tuer une femme au hasard dans la rue est aussi considéré comme « éliminer une inconnue », mais cela ne résoudra pas notre problème.
  10. (10) On sait que la somme d'une ligne est égale à la somme d'une autre, on a donc alors M + 20 = L + 21, d'où l'obtention du M = L + 1. Il ne vous reste plus qu'à appliquer le même genre de calcul pour les deux autres lignes.
  11. (11) Métaphoriquement parlant, je doute que vous voyiez bien sinon…