Mes chers omnilogistes, cet article est destiné à un public mature. C'est pourquoi, je vais demander à toutes les personnes ayant un âge inférieur à 18 ans… d'aller chercher une boisson fraîche. Pourquoi ? Car je sais pertinemment que vous ne partirez pas si je vous dis de quitter cet article pour motif de présence de « choses pour adultes ».

Voilà, cette mise en garde dite, venons-en au fait : connaissez-vous le Viagra ?

Oh, quel pervers ! Il parle de fesses maintenant !

— Vous, choqué devant ces propos

Je vous rassure d'avance : cet article ne parlera pas de son utilisation pour ses vertus sexuelles mais de sa découverte scientifique. Donc, ici vous ne trouverez que de la science et rien d'autre. Rassuré ? Parfait !

Pour connaître l'origine du Viagra, il faut connaître la société qui le produit : Pfizer(1).
Avant toute chose, cette société américaine ne voulait ABSOLUMENT pas créer un produit qui génère une érection. Non, Pfizer est une entreprise spécialisée dans le domaine pharmaceutique qui a gagné une forte notoriété avec la création du Santonin(2). Rien à voir avec le zizi de monsieur.

Un beau jour, nos braves gaillards de Pfizer décident de créer un médicament pour soigner l'angine de poitrine(3). Ils vont mettre au point un médicament appelé le « Sildénafil »(4) pour pouvoir affronter la maladie. Le « Sildénafil » sera appelé « Viagra », pour des raisons plus simples et aussi parce qu'il sera vendu sous ce nom là… après la batterie de tests.

La structure moléculaire du Sildénafil

Car oui, avant commercialisation, il faut faire des tests cliniques sur des cobayes humains(5). Donc, ils donnent du Viagra aux patients pour voir si le truc fonctionne. Et c'est là que tout va partir en vrille. Après les tests cliniques, les concepteurs du médicament s'aperçoivent de deux choses.

  • Le Viagra n'a pas les effets voulus sur l'angine de poitrine, elle ne la guérit pas du tout… Triste.
  • Ils découvrent que le médicament a des effets secondaires !

Quels genres d'effets secondaires ?

— Le type louche qui sourit depuis le début de l'article

Le Viagra ne guérit pas mais il génère une… érection(6).

Du coup, Pfizer se retrouve avec un produit nouveau, découvert par pur accident. La société américaine décide donc de faire des tests sur le Viagra et démontre qu'elle « soigne »(7) l'impuissance sexuelle. Elle fait breveter le Viagra en 1996 et il est commercialisé en 1998. Le petit médicament bleu est un immense succès pour le traitement de l'impuissance sexuelle et pour d'autres choses moins orthodoxes (mais si, vous voyez ! Moi, je ne dis rien… C'est vous qui avez l'esprit mal tourné). Elle rapporte très gros à Pfizer qui fera des chiffres d'affaires astronomiques(8) !

Dire que tout est parti d'un simple remède inefficace…

Du bleu… Du bleu, partout !


  1. (1) Si vous arrivez à le prononcer correctement, vous êtes un(e) roi (reine).
  2. (2) Un médicament qui fait office de vermifuge contre les vers intestinaux chez l'Homme, qui a un parfum de noisette aussi.
  3. (3) Qui n'est pas sympa du tout car il s'agit d'une maladie cardiaque.
  4. (4) C'est quoi ces noms ‽
  5. (5) Oui, enfin… ceux qui ont la maladie !
  6. (6) Vu que vous êtes de grands garçons, vous savez tous ce que c'est ! Donc, je ne dis rien…
  7. (7) Tout est relatif, bien évidemment !
  8. (8) 1,93 Milliards de dollars en 2010 (oui, c'est beaucoup).